Les villages du premier plateau
 

Mirebel

Mirebel est un charmant village qui abrite encore beaucoup de maisons aux toits de lave. Sur les hauteurs, dominant la vallée de l'Ain , subsiste les ruines d'un vieux château ayant appartenu aux seigneurs de Vienne et qui fut détruit par les armées de Louis XI en 1479. Un peu plus bas, l'Eglise St André, de style roman veille sur le village.A quelques encablures, une maison seigneuriale attire le regard. Elle est flanquée à l'un de ses angles d'une grosse tour. Elle a été habitée pendant plusieurs siècles par la famille Touiller, une des plus anciennes familles de Mirebel. Autrefois Mirebel était divisée en deux parties: le Bourg et la ville.

Le bourg était construit au pied occidental du château. Il était cerné d'une muraille et deux portes permettaient d'y accèder .Le Bourg a disparu, saccagé par les troupes de Louis XI en 1479. La ville de Mirebel était située au sud ouest du bourg. Elle était traversée par le grand chemin de Champagnole à Lons.

La ville de Trébion était située au nord du village de Mirebel, du côté de Bonnefontaine. Il y avait une église et un prieuré occupé par une colonie de religieuses de l'abbaye de Château chalon. Ce village , dépeuplé par les guerres des XIII et XIV esiècles a été abandonné

La ville de On ou An, bâtie sur le bord du chemin de Poligny à Orgelet, entre Mirebel et Crançot, était la propriété de l'abbaye de Baume. Sa destruction remonte à la même époque que celle de Trébion
La maladrerie. L'hospice pour les lépreux se trouvait près de Trébion. Son emplacement est appelé "à la Malatière"

Photos de Lasophe